I. Ressources

Le binaire de Sybase ASIQ nécessite un espace disque de 133 Mb. Sybase ASIQ est un SGBDR orienté décisionnel extrêmement simple à administrer. Il est connu sous les noms de ASIQ ou Sybase IQ. Depuis sa version 10, son parser a été calqué sur Sybase Anywhere.

Son installation et son administration au niveau du système d'exploitation s'en retrouvent grandement simplifié.

Ce produit se situe dans le créneau des bases de données décisionnelles. De par son procédé révolutionnaire de stockage, d'indexation et de compression, elle est une des bases décisionnelles les plus performantes du marché.

ASIQ est supportée par les systèmes d'exploitation suivants : Win32, HP-Unix (Itanium compris), IBM AIX, Linux, Sun Solaris.

II. Installation du logiciel sur le disque

Insérons le CD. Si l'autorun ne démarre pas, lançons manuellement setup.exe.

Image non disponible

L'installation se fait via InstallShield.

L'installateur décompacte les fichiers nécessaires à l'installation

Image non disponible

Choisissons notre langue :

Image non disponible

Cliquons ensuite sur Suivant afin d'accéder à la page des licences.

Image non disponible

Nous devons ensuite saisir les informations nécessaires à la licence.

Image non disponible

Cliquons ensuite sur Suivant afin d'accéder à la page du choix des modules à installer et du répertoire. Nous pouvons sur ce produit opter sans arrière-pensée pour l'installation Typical

Image non disponible

C'est à ce niveau que la variable ASDIR est définie. Notons que ASIQ s'installera dans un sous-répertoire ASIQ-12_5 du répertoire d'installation.

Afin de démarrer une instance ASIQ sans base utilisateur, une base de données système appelée Utility existe. L'écran suivant nous permet de déterminer le login (DBA) et le mot de passe (SQL) permettant d'y accéder.

Image non disponible

L'assistant nous affiche maintenant un bref résumé des données saisies avant de lancer l'installation.

Image non disponible

À la validation, l'installation du logiciel sur notre disque dur démarre.

Image non disponible

À la fin de l'installation, un redémarrage de notre machine est nécessaire.

Image non disponible

III. Création du serveur SQL

Pour l'instant, seuls les répertoires et binaires ont été créés. Aucun service n'est encore installé ou démarré. Tous les raccourcis existent cependant dans l'explorateur Windows

Image non disponible

Nous allons créer maintenant le serveur de données à proprement parler. Pour ce faire, nous allons utiliser Sybase Central, l'outil d'administration universel et convivial de la majeure partie des produits Sybase. Il se trouve dans le menu Démarrer -> Programmes -> Sybase -> Adaptive Server IQ 12 -> Sybase Central Java Edition , ou dans le menu défini précédemment.

Image non disponible

Voici Sybase Central. Sous l'onglet Utilitaires, une foule d'assistants vont nous aider à administrer nos bases de données.

Image non disponible

Choisissons l'assistant Créer une base de données.

Image non disponible

Voici l'assistant. Ce premier écran nous demande de spécifier le login et le mot de passe administrateur par défaut (DBA/SQL), puis le nom de la machine et le port sur lequel ASIQ écoutera. Ces données sont généralement reprises du système.

Image non disponible

L'écran suivant va localiser le fichier à proprement parler de la base de données. Assurez-vous de bien choisir un emplacement où l'espace libre est suffisant : malgré l'excellent taux de compression des index de IQ, les bases de données décisionnelles génèrent habituellement de très gros volumes.

Sur le même écran, un petit fichier d'extension .iq va être créé. Ce fichier ne comporte que les structures de la base. En effet, sous IQ, une table est en fait un ensemble de colonnes et pas un ensemble de lignes comme dans la plupart des SGBDR conventionnels du marché.

Image non disponible

L'écran suivant nous permet de spécifier des tailles de page. C'est un petit peu bas niveau que de savoir quelles sont les valeurs optimales. En nous basant empiriquement sur la taille approximative des données à stocker, on peut se référer à la doc officielle.

Image non disponible

L'écran suivant nous permet de spécifier la localisation du fichier temporaire. Celui-ci doit se trouver sur un disque rapide ou, pourquoi pas, en RAM Drive. Sa taille doit être suffisamment importante pour inclure les données lors des LOAD massifs de données.

Image non disponible

Il est aussi possible de définir un miroir du journal (qui, lui, se trouve dans le répertoire %ASLOGDIR%). Cependant, le journal n'est pas si important en environnement décisionnel compte tenu qu'il n'enregistre que les transactions de modifications et que ASIQ va essentiellement servir à supporter des requêtes SELECT.

Image non disponible

L'écran suivant nous permet de spécifier avec quel métamodèle on va vouloir travailler.

Image non disponible

Cet écran nous permet de spécifier des options avancées de notre base de données.

Image non disponible

Vient maintenant le choix du jeu de caractères qui va définir l'ordre de tri par défaut. À noter qu'ASIQ nous permet de déterminer notre propre séquence-classement si le cœur nous en dit. Par défaut sous Windows et en Europe, on a tendance à choisir ISO1Latin1 (correspondant au ANSI/ISO1).

Image non disponible

Tous les paramètres ayant été saisis, le serveur va être créé. Après un dernier contrôle des paramètres saisis, nous pouvons lancer la génération de notre base.

Image non disponible

À la fin de la génération, on se retrouve connecté à la base créée via Sybase Central

Image non disponible

On peut par cette interface graphique générer la plupart des objets qu'il nous faudra, mais le script SQL reste la façon la plus rapide pour créer une base complète. Relevons que dans le package Adaptive Server Anywhere Studio, une version allégée de PowerAMC est mise à disposition. Elle offre un environnement de développement bien plus évolué en ce qui concerne la modélisation de la base.

IV. Arrêt et redémarrage du serveur de données

La commande suivante démarre la base créée. Il est donc vivement conseillé de créer un raccourci pour chaque instance :

Ligne de commande
"%ASDIR%\win32\start_asiq.exe" "%ASDIR%\maBase.db"
Image non disponible

Après quelques secondes, la fenêtre de l'instance s'icônise.

Relevons que sans spécifier un fichier de configuration, le serveur est lancé avec les options se trouvant dans default.cfg/params.cfg. Une ligne de commande comprenant un fichier de configuration devrait plutôt ressembler à :

Ligne de commande
%ASDIR%\win32\start_asiq.exe "@%ASDIR%\maBase.cfg" "%ASDIR%\maBase.db"

Pour arrêter le serveur de données, la commande en ligne dbstop.exe existe, mais il est nettement plus simple de double-cliquer sur l'icône SQL située dans la barre de menu et de cliquer ensuite sur le bouton Arrêter

V. Ma première connexion

La connexion à la base peut se faire par le biais d'ODBC depuis plusieurs interfaces graphiques (nous avons déjà vu comment nous connecter via Sybase Central). Nous allons couvrir deux autres cas : la connexion via Interactive SQL (requêteur sous Windows) et via ligne de commande Dos (pour les traitements par lots/batch).

V-A. Connexion via Interactive SQL

Par le menu Démarrer de Windows vu précédemment, choisissons de démarrer Programmes -> Sybase -> Adaptive Server IQ 12 -> -> Interactive SQL Classic. Notons que la version Java est un peu moins conviviale et souffre de quelques "erreurs de jeunesse".

La connexion ODBC demande un utilisateur et un mot de passe. Par défaut, le login est DBA et son mot de passe SQL.

Image non disponible

Dans l'onglet suivant Base de données, on spécifie le serveur maBase. Notons que le serveur peut être "découvert" via le bouton Rechercher....

Image non disponible

Cliquons ensuite sur le bouton OK pour nous connecter. Nous voici donc maintenant dans Interactive SQL.

  • Les commandes SQL se tapent dans la fenêtre inférieure Command.
  • La touche F5 permet d'exécuter les instructions SQL.
  • La touche F7 permet d'afficher la liste des tables (puis des colonnes d'une table) de la base.
  • Le résultat de la requête apparaît dans la fenêtre supérieure Résultats.
Image non disponible

V-B. Connexion via ligne de commande

Image non disponible

Félicitons-nous. Nous en avons fini avec notre première installation de Sybase Adaptive Server IQ. Le plus dur reste à venir : modéliser et développer correctement les objets de notre base de données... mais ceci est une autre histoire.