Developpez.com - Sybase
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :


Sybase PowerAMC 12.5 : premiers pas avec le référentiel

Débutant

Date de publication : 17.9.2007

Par fadace (Fabien Celaia)
 

Comment installer, paramétrer et utiliser le référentiel de PowerAMC/PowerDesigner

I. Utilité
II. Prérequis
III. Configuration
IV. Utilisation
III-A. Du référentiel au modèle local
III-B. Du modèle local au référentiel


I. Utilité

Le module Référentiel de PowerAMC est utile pour les raisons principales suivantes

  1. Le travail en team, le partage de l'information : si vous avez une équipe d'analystes travaillant sur PowerAMC et sur les mêmes modèles, vous ne pourrez vous passer de ce module
  2. Le multi-versioning : si vous souhaitez gérer de manière professionnelle le versioning de vos modèles, le référentiel peut grandement vous faciliter la tâche
  3. Le stockage centralisé : en sauvegardant simplement une base de données, vous êtes garant de sauver tous vos modèles de données
  4. La consolidation des ressources : MCD, MOO, MTT, MPD... tous ces modèles traitent la même données et le référentiel permet une gestion centralisée de tous les objets

II. Prérequis


III. Configuration

Démarrez PowerAMC. Dans le menu Référentiel, choisissez l'option Définitions de référentiels ...

Menu Definition de referentiel
La liste vierge des Référentiels apparaît.

Définition des référentiels vide
En cliquant sur la première ligne vide, un "Definition_1" apparaît.

Nous allons donc paramétrer cette connexion pour qu'elle pointe sur une base de données que nous aurions à disposition.

Nous le faisons en double-cliquant sur la petite flèche à gauche. Ceci équivaut à choisir ses propiétés (Alt+Enter).

Selon les options de confirmation de PowerAMC, vous pourriez voir apparaître le message d'avertissement suivant:

Confirmation Création
Dans ce cas, validez sans autre.

Nous renseignons ensuite la boîte de dialogue avec nos propres données de connexion : dans mon exemple, j'utilise la base Oracle afin de prouver la faisabilité avec un SGBDR non Sybase.

Accès au référentiel
Pour l'accès à la base, je me connecte avec un utilisateur spécifique Oracle afin de déterminer un schéma particulier.

Il va sans dire que cet utilisateur doit avoir les droits de créer des tables pour les étapes à venir.

Aussitôt validé, la définition du référentiel apparaît dans la liste... bien que le référentiel n'ait pas encore été généré

Liste des référentiels
Nous pouvons donc fermer cette fenêtre et accéder au menu de connexion au référentiel:

Connexion au référentiel
La fenêtre de connexion s'ouvre, conformément à ce que nous avions spécifié dans la définition du Référentiel. Aussitôt validée, elle va contrôler que la connexion se passe bien et que les tables du référentiel sont bien créées. Puisque la 2ème assertion est incorrecte pour le moment, le message suivant appataît.

Installation référentiel
Valider cette section revient à préparer le script de la génération du référentiel - et c'est là que PowerAMC est assez sympathique - afin qu'il soit hébergé sur n'importe laquelle de vos bases... nul besoin d'une base Sybase si vous n'en voulez pas !

Le script de génération apparaît avant d'être exécuté : vous pouvez l'analyser, le sauver, le modifier... pour finalement l'exécuter

Script de création
Plus de 7200 instructions vont être exécutées : cela nécessite un certain temps... soyez patient.

A la fin de la génération, le message suivant apparaît. Prenez le temps de bien le lire et de le comprendre ! Il s'agit ici de ne pas mélanger accès à la base de données et accès au référentiel.

Login et mot de passe
info Le login pour accèder au référentiel est ADMIN et le mot de passe n'est pas renseigné

IV. Utilisation


III-A. Du référentiel au modèle local


III-B. Du modèle local au référentiel



Valid XHTML 1.1!Valid CSS!

Copyright © 2007 Fadace. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Contacter le responsable de la rubrique Sybase